alger, ris encore

   Démo enregistrée en 2004
   Musique : Bilel Boucheta
   Paroles : Bilel Boucheta

   Tous droits réservés

 

   Autres titres du projet "Dans Ma Cabine" :

 

alger, ris encore

Orphelin d'un monde lointain
On me parle de mes racines
Et d'un bien meilleur lendemain
Dans ce pays à la grise mine

(Sans argent)
Je sais que je suis milliardaire
(Sans permis)
Je roule vite dans ma Chrysler
Et je m'invente ce monde imaginaire
D'où mon sang provient

Une langue que je ne comprends pas
Mais qu'il faudrait que j'apprenne
Un visage qui ne trompe pas
Dans une conscience européenne

(Sans repères) Je sais où le vent me mène
(Sans abris) Je me construis ma madeleine
Et je m'invente ce monde vidé de haine
Que mon coeur retient

REFRAIN :
Alger, ris encore
Alger, ris encore pour moi
Alger, ris encore. Alger, ris...

Le portrait que l'on te dresse
N'a rien de bien gratifiant
(Qui es-tu vraiment ?)
Faut-il croire en cette presse
Et en tous ses correspondants ?

(Sans clichés) J'idéalise ton visage
(Sans limites) J'immensifie tes paysages
Et je visionne ces mille et une images
Que mon âme peint

REFRAIN x 2

(Et je retiens) le souffle du vent
(Pour qu'enfin) cesse ce que j'entends
(Qui insulte) ce pays parent
(Qui au fond) Je sais est bien différent

(Et je reviens) vers cette Terre mère
(Pour qu'enfin) je puisse me faire
(Une idée) du sourire que fait
(Alger) Alger...

REFRAIN
Pour que la paix revienne
Sur ce pays parent
Pour que le monde apprenne
A l'aimer sans jugement
Pour que son peuple se moque
De ces qu'en-dira-t-on
Pour que son nom évoque
Un avenir fécond
Alger, ris encore

 


 

 

Découvrez trois autres titres :

love dans ma cabine eva et la voix d'euterpe